International Development

L’aide publique au développement du Canada

L’aide publique au développement du Canada

Depuis les années 1960, le Canada bénéficie d’une réputation mondiale pour la nature progressiste et désintéressée de sa diplomatie et de ses contributions financières à la promotion du développement international, notamment par le biais de son programme d’aide publique au développement (APD). Depuis son arrivée au pouvoir en 2006, cependant, le gouvernement du Parti conservateur s’est subtilement affairé à en réorienter les programmes, les politiques et les priorités et, suite à une augmentation initiale arrivée à son pic en 2011, a entrepris de réduire le budget de l’APD. Le cumul de toutes ces actions engendre une réorientation majeure de l’agenda canadien d’aide au développement international et ceci, à toute fin pratique, sans aucune consultation publique.

Développement et Paix

Développement et Paix

En février 2012, Développement et Paix a appris que ses subventions gouvernementales passeraient de 35 millions de dollars à 14,5 millions de dollars au cours des cinq prochaines années et que l’organisation ne pourrait plus travailler

Droits et Démocratie

Droits et démocratie

Le 23 octobre 2009, cinq directeurs ont écrit au ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, déclarant que le conseil de Droits et Démocratie était devenu « dysfonctionnel ». Ils ont alors demandé que le Président du conseil, Aurel Braun, soit remplacé.

Conseil canadien pour la coopération internationale

Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI)

Le Conseil a été informé que son financement serait coupé en juillet 2010 et a été obligé d’entamer une série de remodelages dramatiques au cours desquels environ les deux tiers de son personnel ont été renvoyés.

Alternatives

Alternatives

Alternatives a été la cible de deux des tactiques employées ces dernières années par le gouvernement fédéral dans ses attaques envers des organisations progressistes de la société civile, à savoir l’arrêt de leurs subventions et des vérifications par l’Agence du revenu du Canada (ARC), très coûteuses en temps et en argent et qui peuvent aboutir à la perte du statut d’organisme de charité.

Rémy Beauregard

Rémy Beauregard

Rémy Beauregard est décédé le 8 janvier 2010 d’une crise cardiaque, alors âgé de 66 ans.