Contre la reconduction de la loi antiterroriste

Contre la reconduction de la loi antiterroriste

Par Christian Nadeau, Le Devoir, 19 février 2007

Une loi exceptionnelle et à bien des égards extrêmement dangereuse pour nos libertés fondamentales est en vigueur au Canada: il s'agit de la loi C-36, ou la Loi antiterroriste.

Deux dispositions de la loi, qui arriveront à échéance le 1er mars, font l'objet d'une attention particulière. La première offre la possibilité aux forces de l'ordre d'arrêter quelqu'un sans mandat pour 72 heures. La seconde permet aux autorités d'obliger le témoignage d'un individu. Ces deux dispositions n'auraient jamais été utilisées. On se demande dès lors ce qui se cache derrière la volonté politique de les reconduire.

Il existe de nombreuses raisons de rejeter l'ensemble de la loi C-36, et a fortiori ces deux dispositions, qui correspondent exactement à ce que l'on peut attendre du terrorisme, soit l'usage politique de la terreur. […]

Pour l'article en entier, cliquez sur le lien ci-dessus.

Photo: Banting Memorial

Lien

Enjeux