Réponse du Nouveau Parti Démocratique à la lettre de Voices-Voix

Réponse du NPD à la lettre de Voices-Voix

Par le Nouveau Parti Démocratique du Canada, 1er avril 2011

Chère Coalition Voices-Voix,

Au cours des cinq dernières années, l’état de la démocratie et des droits de la personne au Canada a grandement préoccupé le NPD. Je suis heureux de joindre à cette lettre huit promesses du NPD pour restaurer la démocratie et les droits de la personne au Canada.

Le NPD a fortement dénoncé l’érosion des droits de la personne et des principes démocratiques au Canada, qu’il s’agisse de l’élimination du financement des organismes recherchant l’équité et défendant les droits de la personne, des outrages au Parlement ou encore, des restrictions des pouvoirs du Premier ministre.

J’ai bien hâte de continuer à travailler avec vous pour restaurer la confiance en nos pratiques et nos institutions.

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs,

Jack Layton
Chef, NPD du Canada

Le NPD s’engage à :

Améliorer la Loi sur l’accès à l’information par l’entremise de diverses mesures, y compris accroître les pouvoirs du commissaire à l’information, accélérer le délai de traitement des requêtes, pouvoir présenter des demandes en ligne, pouvoir récupérer des dossiers et obliger les fonctionnaires à créer les dossiers nécessaires pour documenter leurs décisions et leurs initiatives.

Rétablir le long formulaire obligatoire pour le recensement et y inclure des questions sur les activités non rémunérées.

Restaurer le financement pour la recherche et la défense des droits des femmes pour faire progresser l’égalité des femmes, au pays et à l’étranger. Le NPD donnerait à l’organisme Condition féminine Canada un mandat prescrit par la loi qui comprendrait la recherche, la défense et les activités de lobbying. 

Appuyer la tenue d’une enquête publique, dirigée par un arbitre indépendant habilité à convoquer des témoins et à exiger des documents pour aller au fond des choses en ce qui a trait aux infractions aux droits de la personne perpétrées pendant les réunions du G8/G20 qui se tenaient en juin 2010. 

Reconnaître et respecter le rôle primordial, l’expertise, le droit de plaidoyer et l’indépendance nécessaire des organismes de la société civile. Nous mettrons sur pied un processus transparent pour financer les organismes de la société civile en nous fondant sur des normes justes et sur les principes démocratiques. Pour maintenir la confiance publique et pour rehausser l’imputabilité de l’aide étrangère, nous nous joindrons à l’Initiative internationale en faveur de la transparence de l’aide.

Renforcer les droits de la personne et la démocratie au Canada. Nous tiendrons compte des recommandations faites par les organismes sur les droits de la personne de l’ONU et nous consulterons les intervenants concernés par le biais d’un processus transparent pour doter le Canada d’un cadre de politiques solides en matière de droits de la personne. Nous mettrons aussi de l’avant des mesures touchant la responsabilisation pour restaurer la démocratie et la transparence sur la Colline parlementaire.

Revoir et renforcer la politique et la loi pour protéger les fonctionnaires, ceux qui assurent la surveillance et autres individus pour que personne ne soit pénalisé pour avoir dénoncé, dans l’intérêt public, les méfaits du gouvernement fédéral.

Appuyer les recommandations faites au rapport du Comité permanent sur les affaires étrangères de la Chambre des communes : Droits et Démocratie : Vers un meilleur avenir.

Note: Lisez la lettre de la Coalition Voices-Voix aux Dirigeants des Partis ici

Le logo provient du site du Nouveau Parti Démocratique

Lien

Enjeux