Foreign Policy

L’aide publique au développement du Canada

L’aide publique au développement du Canada

Depuis les années 1960, le Canada bénéficie d’une réputation mondiale pour la nature progressiste et désintéressée de sa diplomatie et de ses contributions financières à la promotion du développement international, notamment par le biais de son programme d’aide publique au développement (APD). Depuis son arrivée au pouvoir en 2006, cependant, le gouvernement du Parti conservateur s’est subtilement affairé à en réorienter les programmes, les politiques et les priorités et, suite à une augmentation initiale arrivée à son pic en 2011, a entrepris de réduire le budget de l’APD. Le cumul de toutes ces actions engendre une réorientation majeure de l’agenda canadien d’aide au développement international et ceci, à toute fin pratique, sans aucune consultation publique.

Peter Tinsley

Peter Tinsley

En 2007, des allégations ont fait surface quant à l’implication des forces canadiennes dans le transfert de détenus afghans aux autorités locales malgré le risque de torture, des évènements qui allaient être connus comme le scandale des prisonniers afghans. En tant que président de la CPPM, Peter Tinsley a entamé une enquête sur cette controverse.

Dr. Mustafa Barghouti

Palestinian legislator Dr. Mustafa Barghouti

Dr Mustafa Barghouti a organisé une tournée de conférences au Canada en mars 2010, co-organisée   par Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen Orient (CJPMO). Son visa n’a pas été délivré dans les temps, ce qui l’a contraint à annuler sa tournée, qui a finalement été reprogrammée et a eu lieu deux mois plus tard.

Maison de Palestine

Maison de Palestine

Au mois de janvier 2012, le ministre de l’immigration et du multiculturalisme Jason Kenney a annoncé que le financement accordé à la Maison Palestine ne serait pas reconduit après le 31 mars.

Errol Mendes

Errol Mendes

Après avoir publiquement critiqué le gouvernement conservateur pour le traitement des détenus afghans et pour la prorogation du Parlement à deux reprises, le professeur de droit, Errol Mendes, ainsi que son collègue Amir Attaran ont fait l’objet de deux importantes demandes d’accès à l’information concernant leurs activités

Steven Schnoor

Steven Schnoor

Steven Schnoor, professeur en communication à Montréal, a réalisé un documentaire démontrant les injustices commises par les compagnies minières contre les communautés indigènes du Guatemala. En raison de ce documentaire, M. Schnoor a dû subir les déclarations diffamatoires de l'ambassadeur canadien au Guatemala.

Mada al-Carmel

Mada al-Carmel

En mars 2010, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) a brusquement mis fin à deux subventions de recherche décernées à Mada al-Carmel en 2008 et 2009. Ces subventions soutenaient leurs recherches sur les droits humains des femmes palestiniennes en Israël, sur la participation politique des Arabes et sur le futur de la démocratie en Israël.

George Galloway

George Galloway

Galloway a participé à deux tournées de conférences au Canada en 2005 et 2006 qui se sont toutes deux déroulées sans aucun incident. En mars et avril 2009, Galloway a été invité au Canada par une coalition d’ONG et des organisations anti-guerre pour une troisième série de conférences.

Droits et Démocratie

Droits et démocratie

Le 23 octobre 2009, cinq directeurs ont écrit au ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, déclarant que le conseil de Droits et Démocratie était devenu « dysfonctionnel ». Ils ont alors demandé que le Président du conseil, Aurel Braun, soit remplacé.

Pages